Haut logo
Haut gauche logo Retour à l'accueil Image haut droit
Image de gauche du menu

Carré menu

Coin supérieur gauche

Coin supérieur droit du menu

 

 

 

Bas du menu

Côté droit du menu
Bas du menu
 

Sous-Menu Pré-production

Coin supérieur gauche

Pré-production

Sur le vif...

Sur le vif...

  Affiche de l'Ordre Sith
Image bannière

Accessoires

Dans Star Wars, les accessoires utilisés ont une grande importance. Ils donnent une cohérence et un cachet propre à cet univers. Ainsi, une attention particulière a été apportée à chaque objet apparaissant à l'écran. Si quelques accessoires ont été créés spécifiquement pour le film (casque Jedi, Statue chancelier, etc...), la plupart a été apportée par les acteurs et figurants.

Ainsi, chacun des aspects du film a été pensé :

  • Le casque de Faro Les pilotes du groupe des Ailes Noires (le groupe de Aile E apparaissant au début du film) portent un casque personnalisé avec leur indicatif et des illustrations ;
  • La broche
      de Lord Valaiz Bien qu'ils soient tous vêtus de noir, les spectres Sith ne portent pas tous le même costume. Leurs attributs (bagues, broches, etc...) sont uniques et personnels ;
  • La ceinture
      du Jedi DogiLes Jedi portent des costumes qui se distinguent souvent nettement les uns des autres : coupe du vêtement, couleurs, bottes, accessoires...

Chaque détail du film a fait l'objet d'une attention particulière pour être rattaché à l'univers de Star Wars. Prenons l'exemple des Jedi, ll nous fallait montrer que l'Ordre avait reprit vie sous une forme différente de l'Ordre Jedi de l'Ancienne République. La diversité des costumes apportés par les acteurs et figurants a joué dans ce sens.

La ceinture du Jedi Banton Un holocron Sith, une création de Luis Domecq

En plus des objets apportés par les participants, il a fallut créer des accessoires qui ne sont jamais apparus dans les films de George Lucas. Ainsi, l'holocron Sith créé par Luis Domecq est tiré des designs des bandes dessinées Tales From Jedi. Luis a reprit le concept et a cré" un holocron original pour le film. De même, pour le tournage de la séquence du chancelier suprême, un design original a dû être créé pour la statue que le chancelier devait toucher. Cette tâche fut confiée à Laurent Allouch qui s'en acquitta a merveille.

Des dizaines d'objets ont été utilisés pour créer des ambiance particulières. La séquence qui a nécessité le plus d'accessoires fut celle de la cantina. Le cadre du Kata Bar était déjà très particulier, mais il nous fallait encore habiller ce lieu pour donner l'aspect final de la cantina. Arkos apporta les globes lumineux qui trônaient sur les tables, d'autres apportèrent les gobelets en plastique de couleur, d'autres encore fournirent les doses de substance psychédéliques et préparèrent les boissons colorées. Une machine a fumée et quelques bibelots posés ça et là achevèrent de transformer le Kata Bar qui devint la cantina des bas fonds de Mos Estu l'espace d'un après-midi.

L'ambiance du Kata Bar

Au final, tous ces objets exotiques ont contribué à donner au film une authenticité et une identité visuelle digne d'un film à grand spectacle.

Entrevue avec Pascal "Arkos" Ampoulié

NOM et prénom
Photo de Pascal Ampoulié AMPOULIÉ Pascal
Age (au moment de la sortie du Film (Juillet 2005)
27 ans
Rôle
Accessoiriste, consultant en combats de sabre
Pire souvenir
Une scène de tournage en extérieur. Je devais m'occuper des accessoires à utiliser et on m'avait dit que j'aurais deux trois répliques dont je ne m'était guère préoccupé jusqu'à la veille. Lorsque j'ai découvert mon texte et ses multiples phrases d'un style littéraire certain, j'ai commencé à paniquer. Le lendemain, je n'arrivais pas à aligner correctement deux phrases face aux amis qui eux le maîtrisaient, ce qui nous a considérablement ralentis. De plus, le stress m'avait fait oublier la moitié des accessoires...

Questions / réponses

Quels accessoires as-tu Utilisé pour le film ?
  • Cinq sabres ;
  • Une ceinture Jedi ;
  • Quelques communicateurs ;
  • Un petit système d'éclairage électronique pour un cockpit (donnant un léger effet de reflet clignotant sur le visage du « pilote » ;
  • Un système complet d'éclairage de table de cantina ;
  • Une sphère d'entraînement ;
  • Deux ou trois éléments de costumes (yeux de jawa et équipement par exemple).
A noter que bien des « acteurs » du film ont utilisé leurs propres effets, ce qui a pu faciliter la mise en oeuvre.
Quels objets as-tu créés ?
Tous excepté le système d'éclairage du tableau de bord d'un cockpit. Mais la sphère avait été créée avant.
Combien de temps t'as été nécéssaire pour la réalisation de ces objets ?
Difficile à dire, un sabre peut se monter en deux heures et demander deux ou trois jours de mise au point... Pour résumer, dès lors que le matériel est là et l'idée a peu prés pausée, ça avance vite.
Pourrais-tu évaluer le budget « props » du film ?
En ce qui me concerne, plus ce qui fut ajouter par les autres, et hors costumes, hors maquettes, on doit tourner aux alentours de 1000 euros maximum.
Beaucoup de récupération et de réutilisation d'effet personnels. En fait, je pense que c'est le temps qui nous a souvent fait défaut !
Quel objet as-tu conçu avec le plus de plaisir ?
J'aime particulièrement travailler sur les sabres quand je suis libre du design, mais je crois que c'est le viseur de pilote qui m'a le plus amusé car je disposais d'une totale liberté d'innovation.
Quel est celui qui t'a posé le plus de problèmes ?
Les sabres ! Pour la sécurité ! C'est indispensable car cela peut être dangereux y compris pour celui qui le tiens si l'accessoiriste a négligé son travail. De plus, étant perfectionniste, j'ai souvent peu apprécié de laisser aux gens des accessoires non parfaitement finis...
Qu'est ce qui a motivé tes choix dans la conception des sabres laser ? Sont-ils personnalisés en fonction du personnage qui le porte ? De quel manière ?
Tout d'abord, j'avais réalisé une petite série de sabre en fonction du matériel dont je disposais. Des acteurs jouant des personnages de premier plan en on apprécié certains et les ont pris pour eux-mêmes. J'ai donc dû, par la suite, les adapter au combat. D'autre sabres devaient avoir des caractéristiques particulières qui m'ont occasionné de long moment de réflexion ; enfin, je veux dire, plus long que d'habitude (rires).
Il y a certain sabre que j'aurais voulu refaire pour un ou deux personnages importants mais comme ils avaient dès lors été utilisés en tournage j'ai du conserver la continuité, c'est important ! (Pas vrai Mr Lucas ?!! ^_^).
Mais en gros mon cahier des charge pouvait se résumer à :
  • Pas cher, c'est à dire facile à remplacer ;
  • Eventuellement filmable de près (cela dépend entre autres du personnage) ;
  • Qui ait de « la gueule » sans pour autant être impossible à tenir en main.
Le casque Jedi est ta création. D'où viennent les idées ? Et pourquoi ce design a part ?
Le casque de chasseur JediCe casque m'est venu d'un design employé pour l'épisode III, mais aussi de vieux jouets électroniques de « combat laser ». Il reprend en outre le design des casques « main libres » dont certains, employés pendant la seconde guerre mondiale, ont été repris dans la première Trilogie.
La façon dont je l'ai réalisé permet d'avoir un petit côté technologique avec un vague effet de lumière par transparence, et sans trop gêner l'acteur ou le caméraman lors du jeu et des prises de vues.
En outre j'ai pu le réaliser de manière à pouvoir le modifier selon les utilisateurs afin d'avoir un objet au look légèrement différent à chaque pilote (et adaptable a la morphologie de chacun), un seul objet pour plusieurs personnalisations : c'est pas cher et ça peut bien donner a l'image.
Une anecdote pour finir ?
Les tournages sur plusieurs jours sont fatigants mais sont les plus sympas lorsque l'on est réunit sous le même toit !
Quelques conseils en vrac pour les débutants et néophytes :
  • Remplissez votre fonction avec le plus grand sérieux, par respect pour les autres. Sachez refuser un travail si vous savez pertinemment que vous n'aurez pas le temps, ou pas les moyens, de le mener a bien. Les organisateurs vous en seront reconnaissants ;
  • Quand vous fabriquez des accessoires pour un film, mettez un point d'honneur à coller le plus possible au cahier des charges demandé. Ne faite mieux que si vous êtes sûr de ne pas ralentir le film de par vos nouveaux délais ;
  • Ne perdez jamais de vue la sécurité pour tout ceux qui manipuleront votre travail.
Ne pas oublier : Votre travail ne vous appartient plus dès qu'il est apparut en tournage. Tant que le tournage n'est pas terminé, la continuité dans l'histoire est essentielle.
Valid HTML 4.01!Valid CSS!